# 4 Château Bernateau et Château Tour Peyronneau

Si vous n’avez pas encore lu l’article,  Pourquoi ce challenge?  je vous invite à le lire, afin de mieux connaître  mon objectif  et ma motivation à me lancer dans le challenge de visiter 24 vignobles en 12 mois. Cliquez ici.

 

2 Châteaux, une propriété familiale

Karine et Soline dans la vigne

J’ai eu la chance de rencontrer Karine Lavau, la femme de Pierrick Lavau qui sont les propriétaires du Château Bernateau et la Tour Peyronneau.

C’est une propriété familiale depuis 8 générations dans la famille de Pierrick Lavau, il arrive sur la propriété en 2002.

Le domaine compte environ 20 hectares mais pas d’un seul tenant.

Il y a d’un côté le Château Bernateau, à Saint-Etienne de Lisse à l’est de l’appellation Saint-Emilion où se passent toutes les vinifications et l’accueil des oenotouristes. De l’autre côté les vignes qui produiront le vin du  Château Tour Peyronneau  sur Libourne à l’ouest de l’appellation.

Au total c’est 80% de merlot, 18% cabernet franc et 2% petit verdot.

Le Château Bernateau est situé sur une combe en coteaux et un petit peu en plateau, avec un sol argilo calcaire. Le Château Tour Peyronneau a un terroir sabloneux, avec des graves et de l’argile.

Quels traitements pour la vigne en Bio?

Soline Bossis: Comment agir sur la vigne quand on est en Bio?

Karine Lavau: Ce n’est pas parce qu’on est en bio qu’on ne traite pas, on traite mais on est limité. On utilise du souffre et du cuivre, c’est la bouillie bordelaise. Il faut aussi aérer la vigne pour avoir moins de problème d’humidité. En Bio nous faisons des traitements préventifs, pas curatifs. Nous utilisons des produits de surfaces, pas systémiques c’est à dire que  ça ne rentre pas dans la vignes. Nous avons observé une diminution du Botrytis depuis l’ effeuillage car il y a une meilleure aération. Également pour éviter les maladies nous faisons l’épamprage.

Epamprage: C’est le fait d’éliminer les rameaux non fructifères sur le pied de vigne, de contrôler la vigueur de la vigne. On limite le nombre de petites branches sur la souche et on permet une meilleur aération de la végétation, on améliore l’état sanitaire et on limite le développement de maladie comme le mildiou.

Karine Lavau: On fait les vendanges en vert ( couper les grappes encore vertes avant la vendange) pour décompacter, pour que les grappes soient mieux réparties sur le pied car si elles sont trop compactes il y a plus de risques de maladies.

Soline Bossis: Quand les feuilles sont attaquées par le mildiou quelles sont les conséquences sur le raisin?

Karine Lavau: Si c’est quelques feuilles ça va, mais le principal problème c’est pour la maturation du raisin. La feuille c’est l’organe de la plante qui sert à faire la photosynthèse. La photosynthèse est nécessaire pour la maturité du raisin, la synthèse des sucres et des molécules aromatiques. Cela ralenti le développement du raisin et en affecte la qualité, le coté aromatique et la couleur.

Nous sommes devant une parcelle qui a été plantée en 1930. Karine me raconte que la moyenne d’âge du vignoble du Château Bernateau est de 40 ans.

IMG_0006
Vigne plantée en 1930

Soline Bossis: Quelles qualités il faut avoir pour passer en Bio?

Karine Lavau: Pour passer en bio il faut bien connaitre son vignoble. Nous sommes  passé en  bio  en 2009 et nous avons eu la certification en 2012. Ce qui faisait peur à mon mari, c’est le fait que le vignoble soit morcelé. En 2007 et 2008 il a commencé à travaillé en Bio le vignoble en faisant avec nos contraintes humaines et matérielles. Sans être labellisé mais pour tester. Le père de Pierrick  avait lancé la démarche d’agriculture raisonnée donc on n’utilisait  pas d’herbicides.

Soline Bossis: Comment s’est passé la passation du domaine entre les différentes générations?

Karine Lavau: Cela c’est plutôt bien passé, mon mari a un diplôme d’œnologue, il a fait un peu de consulting, ce qui lui a permis de voir d’autres domaines. Son père avait la connaissance du domaine et il l’a associé avec son expérience d’oenologue, plus scientifique et avec l’utilisation des nouvelles technologies. Mon beau-père l’a fait naturellement et a laissé sa place à son fils.

Soline Bossis: Quelles qualités tu penses qu’il faut avoir pour passer son vignoble à son enfant?

Karine Lavau: Un peu de lâcher prise, il faut laisser son bébé. Avoir un esprit ouvert et faire confiance. C’est important qu’il y ai eu cette passation et ça c’est fait progressivement.

Soline Bossis: Combien de personnes travaillent sur le domaine?

Karine Lavau: Il y a un maitre de chai, 2 personnes dans la vigne. Nous avons aussi une assistante administrative, un étudiant en alternance pour la partie oenotourisme et commerciale, et bien sûre mon mari et moi.

L’oenotourisme au Château Bernateau

Karine est au domaine depuis fin 2013 pour développer l’oenotourisme. Cette année un étudiant en alternance est venu renforcé l’équipe pour la partie oenotourisme. Son mari et le maitre de chai peuvent venir en renfort pour les visites occasionnelles.

Elle parle anglais couramment  suite à son séjour en Angleterre. Elle aime le partage et l’enseignement, elle sait adapter son discours au niveau des gens car elle a été obligé de comprendre par elle-même.

Soline Bossis: Comment se déroulent les visites?

Karine Lavau: Par petits groupes, les gens prennent rendez-vous, on travaille avec le site rue des vignerons, c’est un site internet de réservation en ligne. Je combine avec les demandes par mail et par téléphone. Le plus dure c’est les visites en bilingue. Nous travaillons aussi avec l’Office de tourisme de Libourne et celui de Bordeaux, ainsi que des agences d’oenotourisme comme Rustic Vines. La visite débute toujours  dans la vigne, ce qui est super c’est que la vigne change tous les jours donc on adapte le discours en fonction.

WP_20170524_15_23_56_Pro
Karine Lavau

Elle participe aussi aux  « Visites Châteaux et Terroir » organisées par l’office de tourisme de Bordeaux et les Châteaux du jour avec l’Office de Tourisme de Saint-Emilion.

Soline Bossis: Est-ce que les visites sont payantes?

Karine Lavau: Aujourd’hui les visites pour les particuliers sont gratuites. Pour les groupes venants d’agences, c’est payant 5 euros par personne, 10 euros avec 2 ou 3 vins on s’adapte en fonction de la demande.

Soline Bossis: Faire une visite gratuite ou payante telle est la question?

Karine Lavau: Ce qui nous fait rester gratuit, c’est les personnes qui achètent donc on s’y retrouve bien. Nous sommes suffisamment loin de Saint-Emilion pour ne pas avoir non plus un flux hyper important de touristes.

Soline Bossis: Comment les visiteurs entendent parler de  Château Bernateau pour faire leur réservation?

Karine Lavau: Soit avec l’office de tourisme de Saint-Emilion , le bio est un des critères de sélection, soit par conviction du bio soit par curiosité. Les gens se disent: « j’ai envie de gouter du vin bio alors allons gouter du vin bio ». Sur le site rue des vignerons site où on laisse des avis donc cercle vertueux ça nous a apporté beaucoup de monde. En été nous sommes ouverts les week-end.

Soline Bossis: Est-ce que vous adaptez les visites pour les enfants?

Karine Lavau: Par exemple pendant les portes ouvertes nous avons fait un atelier plantation de vignes pour les enfants. Au sein de la salle de dégustation il y a un coin enfant avec coloriages, petits jeux et des livres. J’aimerai bien faire une visite familiale où le discours serait adapté aux  enfants.

18742521_1417418428336031_119652105_o
coin enfant

Un cuvier tout neuf

Des travaux l’année dernière ont permis de réaménager le cuvier avec de toutes nouvelles cuves bois avec douelles transparentes. Créées par le tonnelier Seguin Moreau, le même qui a fait les douelles transparentes du Château Mouton Rothschild.

WP_20170524_16_02_02_Pro

          douelles transparentes

Karine Lavau: Nous avons des cuves bois sur cuve inox pour vider le jus du délestage qui va être écoulé par gravité. Nous avons un système gravitaire pour verser la vendange dans la cuve grâce à un cuvon emmené par un élévateur. Nous avons acheté une machine  à tri-optique après quelques années de location nous étions satisfaits du résultat et nous avons donc investi.

Soline Bossis: Quel est l’avantage pour vous avec ces nouvelles cuves en bois avec les douelles transparentes?

Karine Lavau: L’avantage des douelles transparentes c’est pour le travail de remontage, on peut savoir où en est le niveau de marc et décider du bon moment pour faire les remontages.

WP_20170524_15_53_50_Pro
Le cuvier

Soline  Bossis: Quel est le pourcentage de barrique neuves pour l’élevage?

Karine Lavau: 100%  de barriques neuves  pour Château Bernateau. 1/3 barriques et 2/3 cuves pour Château Tour Peyronneau pour avoir plus le  côté fruité et pas trop de bois. Nous travaillons avec 5 ou 6 tonneliers différents. La barrique permet une micro-oxygénation grâce au bois. Au total c’est 12 à 14 mois d’élevage. Nous limitons les sulfites et les soutirages ne sont pas systématiques. Nous avons aussi créé une cuvée sans soufre.

Je partage mon point de vue avec vous sur ces installations techniques qui sont magnifiques. Le cuvier avec ses cuves bois sur cuves inox est très impressionnant; simple, beau et agréable.

On apprécie également dans le chai de vieillissement la structure lumineuse en forme de grappe. Je suis éblouie par la volonté de crée une atmosphère conviviale, d’avoir les petits détails qui font la différence. En tout cas tout est agencé avec bon goût et raffinement. 

WP_20170524_16_16_35_Pro
Le chai à barriques

La dégustation

WP_20170524_16_32_34_ProWP_20170524_16_22_21_Pro

WP_20170524_16_59_21_ProWP_20170524_16_22_05_Pro

Tour Peyronneau 2015:

  • vin sur le côté fruité et gourmand
  • 100% merlot
  • Sans sulfites
  • Mon coup de coeur

 Soline Bossis: ça fait du bien de boire des vins comme ça.

Karine Lavau: Ce sont des vins qui vont pouvoir se garder mais qui peuvent aussi  se boire jeunes.

Château Bernateau 2011 :

  • 90% merlot 10 % cabernet franc
  • Plus discret au nez mais plus complexe en bouche
  • 1 an d’élevage en barriques
  • Plus de concentration

 

Château Bernateau 2010:

  • 77% Merlot,  13 % Cabernet Sauvignon, 10% Cabernet Franc
  • Un vin qui a une très belle tenue grâce à l’apport de cabernet sauvignon
  • A boire maintenant mais peut se garder encore 5 à 7 ans.
  • Très beau millésime

 

Sélection Pierrick Lavau, sélection de vieilles vignes Tour Peyronneau

  • Beaucoup de fraicheur
  • vignes 80 ans en moyenne
  • assemblage avec majorité de cabernet Franc
  • 85% cabernet Franc, 15 % merlot
  • On reste tous sans voix

Chaque bouteille vous raconte une histoire.

Remerciements

Pour cette sortie, j’ai été accompagnée de mes « 2 alcoolites » Caroline et Fernando, l’amatrice et l’oenologue. Merci pour votre aide pour les photos et pour votre soutien dans cette démarche.

Nous repartons de cette visite, les papilles en extase, avec la seule envie de faire partager ce petit coin de paradis au plus grand nombre.

Je remercie Karine qui a pris le temps de nous recevoir, son énergie et son enthousiasme nous entrainent dans les vignes, le cuvier et la salle de dégustation sans voir le temps passer. Elle partage avec passion l’histoire de la famille, le respect de la Terre et de l’environnement, le plaisir des bonnes choses.

A refaire, entre amis, en famille, avec ses collègues. Je recommande fortement de venir découvrir le Château Bernateau.

N’hésitez pas à contacter directement Karine pour toute réservation de visite ou commande de vin.

CONTACT VIGNOBLE

Karine Lavau

SCEA Lavau et fills

Château Bernateau

Château La Tour Peyronneau

33330 Saint-Etienne de Lisse

FRANCE

Tel: 05 57 40 19 19

Port: 06 98 27 88 24

Mail: contact@chateaubernateau.com

Site Web: www.chateaubernateau.com

Facebook: https://www.facebook.com/ChateauBernateau

Facebook: https://www.facebook.com/TourPeyronneau

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *