#24 Kennedy Point Waiheke Island Nouvelle Zélande

Kennedy Point, seul vignoble certifié Bio sur l’île de Waiheke

Le vignoble de Kennedy Point, se situe sur l’île de Waiheke, appelée aussi l’île du vin ou Island of Wine en anglais. C’est le seul vignoble certifié Bio de l’île. Pour accéder à l’île il faut prendre le ferry en partance d’Auckland dans l’île du Nord, la traversée dure environ 1 h.

Nous sommes accueilli par Randal Piert le winemaker. Il a eu la gentillesse de nous recevoir et de nous montrer un peu le vignoble et de nous partager les valeurs de travail de Kennedy Point.

Randal nous emmène tout de suite sur un point culminant du domaine où les vaches ont l’habitude de se promener. Nous avons une vue splendide sur les vignes et sur l’océan, cette vue est à couper le souffle.

Randal Peart et Soline Bossis dans le vignoble de Kennedy Point.( crédit photo Kiara Manteca)

                        Soline Bossis et  Randal Peart  Kennedy Point.( crédit photo Kiara Manteca)

La définition du mot « vignoble » en anglais

Lorsque l’on parle de vignoble ,« vineyard  » en anglais , on parle de parcelles de vignes. Un « vineyard » n’est pas une propriété viticole à part entière. Cette erreur d’interprétation peut nous faire imaginer que les propriétaires de Kennedy Point ont plusieurs propriétés mais ce n’est en fait pas le cas. Donc le domaine de Kennedy Point possède plusieurs vignobles situés à différents endroits de l’île.

En tout, Kennedy Point possède 3 à 4 hectares de superficie viticole incluant des forêts.

Les cépages à Kennedy Point

À Kennedy Point, on cultive plusieurs  cépages; Chardonnay, Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Malbec, Merlot et Syrah.

Je voudrais apporter faire une précision ici, pour ceux qui ont lu les articles sur les vignobles australiens; Macquariedale Organic Wines et Jasper Hill, un terroir unique de 600 millions d’années . Je parle de Shyraz pour exprimer le cépage Syrah. Le terme Shyraz est vraiment spécifique aux vins Australiens alors qu’en Nouvelle Zélande on utilise le mot Syrah comme pour les vins de l’appellation Hermitage en France. D’ailleurs, l’origine vient du fait que les vins d’Australie produits avec du Syrah étaient appelés Hermitage autrefois, on leur a alors gentiment demandé de changer de nom car ils copiaient l’appellation du Sud de la France. Ils ont alors choisi Shyraz.

En ce qui concerne Kennedy Point, ils récoltent  leurs propres raisins et vinifient tout à sur place. La moitié de la production est du Syrah. Ils produisent aussi des vins d’assemblage, de style « Bordeaux Blend ».

Sur la parcelle la plus haute et la plus chaude ils cultivent le Cabernet Sauvignon, le Syrah, le Cabernet Franc. En tout, il y a 14 rangs de Cabernet Franc, c’est peu mais il s’exprime très bien sur ce terroir.

Début de la plantation en 1996

Au tout début de la création du vignoble en 1996, ils n’ont pas commencé à cultiver directement en agriculture biologique. Dans le début des années 2000, vers 2003, 2004, ils ont changé pour la certification bio. Ils étaient avec un organisme certificateur appelé, Organic Farms New Zealand et ils ont changé pour BioGro qui est le plus grand organisme certificateur de Nouvelle Zélande et ils possèdent aussi plus d’accréditations internationales. C’est pourquoi les personnes à l’étranger le reconnaissent plus facilement.

Kennedy Point certifié par Bio Gro

Pourquoi ne pas être certifié avec un label Biodynamie?

Ils n’ont pas de certification en biodynamie mais suivent et appliquent cette philosophie. Ils font par exemple la préparation 500. Ils font leur compost avec les bouses de vaches, provenant des deux vaches de la propriété.

Récipients pour préparation biodynamique et olivier car ils produisent leur propre huile d’olive. (crédit photo Kiara Manteca)
Une des deux vaches de la propriété au repos sous un arbre.

Pourquoi les propriétaires ont décidé de convertir le vignoble en Bio?

La première raison: les êtres humains. Ce qui semble logique, lorsque des personnes travaillent pour vous, vous ne souhaitez pas les rendre malades sur leur lieu de travail.

Deuxième raison: la majorité des vins qu’ils buvaient étaient bio.

L’ancien propriétaire et la directrice générale du vignoble étaient tous les deux passionnés par les vins Bio.

Randal Peart: « Ils travaillaient à l’extérieur tous les jours, au contact de l’environnement. Ils voulaient être autant que possible dans une démarche sanitaire respectueuse de la santé de chacun. C’était logique pour eux puisque les gens travaillaient dans le vignoble tous les jours. Je ne suis pas sûr que tout le monde le reconnaisse comme principal bénéfice. Il y a une devise maori qui dit: Tu ne possèdes pas la terre, tu en prends soin pour les générations futures ».

C’est dans cette approche philosophique que le vignoble de Kennedy Point travaille chaque jour.

Pourquoi les jeunes générations sont plus sensibles au Bio?

Randal Peart: « Je pense que nous sommes plus ouverts aux idées différentes. Nous sommes aussi plus confiants quand il s’agit de ne pas faire quelque chose que ton voisin fait. Dans les petites communautés d’agriculteurs, si tu es un outsider, un peu différent, tu seras probablement exclu de la société ».

Quelle est la mentalité sur l’île, plutôt pro Bio ou non? Car vous êtes le seul vignoble à être certifié bio sur l’île.

Randal Peart: « La philosophie sur l’île est plutôt pro Bio. Toute les personnes avec qui je parle veulent être bio. Certaines propriétés viticoles sont 99 % bio mais ils veulent avoir l’option d’appliquer quelque chose dans les années climatiques difficiles. »

Pourquoi les filets sur les vignes?

Randal Peart:  » C’est pour les oiseaux, en France vous n’en avez plus besoin car vous avez  mangé tous les oiseaux. »

Est-ce que le label Bio est le même en Nouvelle-Zélande qu’en Australie ou en France?

Randal Peart: » Oui nous sommes sous le même label que le label européen. Ce sont les mêmes critères. C’est seulement aux États-Unis et au Canada qu’il diffère.

La Dégustation

  • Kennedy Point Rosé 2017; 5 mois en bois vieux.50 % Syrah 50% Merlot
  • Kennedy Point Chardonnay 2016 Cuvée Eve; 9 à 10 mois en bois vieux
  • Kennedy Point Red Trumpet 2016; 1/3 Syrah, 1/3 Malbec et 1/3 de tous les autres cépages de la propriété
  • Kennedy Point Syrah 2015; très élégant, climat plus frais qu’en Australie donc des Syrah plus fins. J’ai préféré les Syrah de Nouvelle Zélande que d’Australie.
  • Kennedy Point Reserve Merlot 2014; très fruité, il n’est pas produit tous les ans. Le nez est très fruité mais en bouche il ne l’est pas. Mon coup de coeur.
  • Kennedy Point Reserve Cabernet Franc 2014; Un de mes cépages préféré, très beau cabernet francs sur l’île du Nord de la Nouvelle Zélande.

 

L’Oenotourisme à Kennedy Point

Le concept dans la majorité des vignobles en Nouvelle Zélande c’est les « cellar doors ». C’est à dire que vous pouvez venir sans rendez-vous, une personne vous accueille pour vous faire déguster les vins de la propriété. Et vous pouvez acheter à la suite de la dégustation.

Aujourd’hui, la plus part des dégustations sont payantes. À Kennedy Point une dégustation de 3 vins coûte 9 $ NZ ce qui équivaut à 5 euros. Il y a également la possibilité de faire une visite du domaine pour 7$ pour les agences d’oenotouristiques qui emmènent des groupes.

Mais c’est plutôt rare d’obtenir une visite dans les vignobles. Ce secteur se regroupe surtout autour de la dégustation. Il est possible dans certains vignobles que le prix de la dégustation vous soit remboursée après l’achat d’une bouteille.

Une équipe de direction féminine

Le nouveau propriétaire qui a racheté le vignoble en 2015, ou je devrai dire la nouvelle propriétaire car c’est une femme. Elle s’appelle Elizabeth Zhong, elle vient de l’industrie cinématographique et rêve de réaliser un film un jour à Kennedy Point. Elle est épaulée par sa directrice générale Heike qui a commencé à travailler sur le domaine il y a 20 ans.

Ce duo n’est pas commun dans le monde du vin, souvent dominé par les hommes.

D’autre part, et à titre informatif, la première ministre de Nouvelle Zélande, Jacinda Ardern, est enceinte. Et cela révolutionne pas mal le monde politique néozélandais. Ce qui est très inspirant pour les années à venir de voir plus de femmes au pouvoir dans le monde.

Si vous n’avez pas encore lu l’article,  Pourquoi ce challenge?  je vous invite à le lire, afin de mieux connaître  mon objectif  et ma motivation à me lancer dans le challenge de visiter 24 vignobles en 12 mois. Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *